Communiques

Veuillez noter que les rapports, descriptions de projets et articles sont publiés dans la langue d'origine, à moins qu'un texte rédigé dans une deuxième langue ne soit fourni par l'auteur.

16 septembre 2009

TREIZE NOUVEAUX JEUNES LEADERS INTERNATIONAUX AU PROGRAMME DES BOURSIERS SAUVÉ

_

Montréal, le 16 septembre 2009 – La Fondation Jeanne Sauvé est fière d’annoncer que treize jeunes leaders en provenance d’Afghanistan, du Canada, du Guatemala, d’Israël, du Rwanda, d’Afrique du Sud, de Suède, du Royaume-Uni et des États-Unis passeront les neuf prochains mois à Montréal afin de s’attaquer à diverses problématiques sociales sous les auspices du programme des Boursiers Sauvé.

Une réception aura lieu ce soir à la Maison Jeanne Sauvé en présence de Mme Heather Munroe-Blum, principale et vice-chancelière de l’Université McGill, afin de présenter les nouveaux Boursiers Sauvé à la communauté universitaire de McGill ainsi qu’aux divers autres partenaires locaux.  « Je suis ravie d'avoir l'occasion de féliciter les jeunes leaders qui participeront au Programme des Boursiers Sauvé  cette année et de les accueillir chaleureusement au sein de la communauté de  l'Université McGill »,  déclare Mme Munroe-Blum.

«  J’entretiens en lien bien particulier avec le Programme Sauvé, lancé à McGill en 2003, année où j’ai été nommée principale et vice-chancelière et au cours de laquelle l’initiative de recherche des 'Douze visionnaires dynamiques' a vu le jour. L’ensemble des membres de l’Université McGill ressent une grande fierté à accueillir un groupe de jeunes gens d’exception appelés à déployer la pleine mesure de leur potentiel sous l’égide de ce programme unique, nourri de la vision de la très honorable Jeanne Sauvé. Je vous souhaite beaucoup de bonheur et de succès au cours de l’année que vous entreprenez au sein de la Maison Jeanne Sauvé et de McGill, et me réjouis à l’avance d’être témoin des initiatives futures que vous mènerez à titre d’agents de changement. »

SUR LA QUESTION DE L’ÉDUCATION
Gabriel Bran Lopez, le fondateur du projet Fusion Jeunesse, proposera des stratégies afin de contrer le décrochage scolaire via des partenariats novateurs entre les universités et les écoles secondaires.
Maggie MacDonnell, une entrepreneure sociale, examinera l’impact du sport sur le développement socio-économique des communautés autochtones aux Québec et en Afrique de l’Est, où elle lancera aussi une coopérative chocolatière dirigée par des jeunes.
Amnon Shefler, un officier de l’aviation israélienne, mettra sur pied une organisation dont la mission sera de renforcer la solidarité au sein de la société israélienne.
James Townsend, éducateur avec le programme Teach First et fondateur de l’Initiative jeunesse et philanthropie (YPI), examinera l’évolution du rôle gouvernemental au sein du système d’éducation britannique afin de trouver des solutions pour le rendre plus équitable.

SUR LA QUESTION DES DROITS HUMAINS ET DES AFFAIRES INTERNATIONALES
Éloge Butera, un défenseur des droits humains et survivant du génocide de 1994 perpétré contre les Tutsi au Rwanda, développera un modèle d’évaluation du rôle des systèmes judiciaires dans la réconciliation sociale et politique en contexte post-traumatique.
Megan Carroll, diplômée d'Harvard et activiste des droits humains, s'appliquera à rechercher de nouvelles avenues pour le développement international dans la zone subsaharienne.
Sara Gonzalez Devant, une diplômée d’Oxford, analysera les changements sociaux en Afrique du Sud en lien avec la tenue de la Coupe du Monde de la FIFA 2010 tout en examinant parallèlement la situation au Canada dans le cadre des Jeux olympiques 2010, à Vancouver.
Liam McHugh-Russell, deux fois candidat du NPD face à Michael Ignatieff, complétera l’écriture d’un livre sur les efforts de l’Organisation internationale du travail afin d’éradiquer le travail forcé en Birmanie.
Mirwais Nahzat, un activiste primé originaire d’Afghanistan, rédigera une série de recommandations mettant de l’avant des politiques spécifiques dans le but de supporter l’engagement du Canada dans ses efforts de développement en Afghanistan.
Yaniv Rivlin, un ambassadeur de l’organisation One Voice, développera une boite à outils visant à donner les moyens aux divers intervenants de la société civile de favoriser l’éducation et la paix au Moyen-Orient par l’intermédiaire des échanges culturels.
Keith Stanski, un candidat au doctorat à l’Université Oxford, continuera de travailler sur la notion de « seigneur de guerre » tel que présente dans les cultures anglo-américaines des époques coloniales et contemporaines, développera des outils pour communiquer ses conclusions à un public plus large et fera un stage auprès d’un réputé photojournaliste québécois.

SUR LA QUESTION DU POUVOIR DE MOBILISATION DES ARTS DE LA SCÈNE
Shauntay Grant, Poétesse lauréate, auteure et interprète, utilisera ses nombreux talents afin d’éduquer les jeunes et de les emmener se servir du formidable pouvoir de réalisation personnelle et de changement social des arts.
Janet Jobson, récipiendaire d’une bourse Rhodes, combinera son expérience en direction théâtrale avec l’étude de l’histoire des mouvements de justice sociale afin de créer une expérience théâtrale dont la fonction principale sera d’encourager le dialogue au-delà des fractures sociales.

La Fondation Jeanne Sauvé a été instituée en 1991 par la très honorable Jeanne Sauvé ; le Programme des Boursiers Sauvé est son initiative vedette. Chaque année depuis 2003, jusqu’à 14 jeunes leaders d’exception et de toutes provenances qui ont à cœur de changer le monde, et possèdent des aptitudes avérées pour ce faire, ont une occasion unique de mettre leurs études, leur carrière ou leurs autres engagements officiels entre parenthèses pendant neuf mois pour se donner un temps de réflexion et se réaliser sur les plans personnel et professionnel. Depuis 2003, le Programme a accueilli 87 Boursiers en provenance de 44 pays.


- 30 -


Source
Francois-Xavier Tremblay
Agent de communication, Programme des Boursiers Sauvé
Tel.: 514-848-9292
Cell: 514-473-2150
fx.tremblay@boursiersauve.org
www.boursiersauve.org
 

“Un leader doit rêver de changer le monde.

Il doit avoir une vision inspirée et claire des changements qu’il veut faire et être prêt à y consacrer toutes ses énergies.
De nos jours, la capacité de communiquer ses objectifs est indispensable pour susciter chez des collaborateurs éventuels l’enthousiasme nécessaire à la constance dans l’action.”
— Extrait du discours d’ouverture de la très honorable Jeanne Sauvé à la première Conférence nationale des jeunes leaders,
tenue du 2 au 8 juin 1991